Van den Heede remporte une course à 73 ans

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'offre !

Nous quittons l’univers du tennis cette semaine, puisque l’Open d’Australie est terminé, pour nous tourner du côté du Golden Globe Race. En effet, Van den Heede remporte une course autour du monde, alors qu’il est âgé de 73 ans et surtout…à l’ancienne !

Le navigateur de 73 ans est toujours en place

Oui, il faut bien avouer qu’on vous relate aujourd’hui une très jolie histoire autour de Jean-Luc van den Heede, ce navigateur âgé de 73 ans qui a remporté ce matin, mardi 29 janvier 2019, une course autour du monde en solitaire. Et excusez du peu : sans escale et sans assistance ! Il vient donc de se montrer comme le meilleur navigateur de la Golden Globe Race, une édition « revival » de la course mythique de 1968-1969. Une épreuve qu’il a tout simplement bouclée en 211 jours, et sans utiliser de moyens modernes.

Nous sommes alors mardi, il est 10h00 ce matin environ lorsque le Français Van den Heede (VDH) franchit la ligne d’arrivée, située au large des Sables-d’Olonne, à bord de son petit monocoque de moins de 11 mètres (Matmut). Une fin d’épreuve qui clôture une session qui avait démarré 7 mois plus tôt, le 1er juillet 2018, avec 17 autres navigateurs nostalgiques d’une navigation que nous dirons…à l’ancienne.

La Golden Globe Race

Le spectacle est plutôt émouvant lorsqu’on le contemple sur place. On y voit le Français être rejoint, juste avant la ligne d’arrivée, par de nombreux bateaux. À bords de certains d’entre eux, on retrouve alors quelques figures comme le Britannique Sir Robin Knox-Johnston qui s’était imposé lors de l’édition historique et jusqu’alors unique : la Golden Globe Challenge. Se déroulant le 12 avril 1969 et après 313 jours de périple, ce dernier était devenu alors le tout premier homme à avoir navigué seul autour du globe sans escale. Il faut dire qu’il avait été également très performant puisque le seul des 9 participants à avoir terminé cette course, marquée d’exploits et malheureusement aussi de quelques drames sur lesquels nous ne reviendrons pas ce jour de fête.

7 mois en mer et en solitaire

VDH est donc arrivé ce matin sous la pluie. Mais le plus important ici réside dans le fait qu’il soit parvenu à quai ce matin, juste avant la tempête annoncée en milieu de journée. Si vous avez parié en ligne sur lui sur Winamax sur cette course, alors vous avez fait le bon choix puisqu’il est aujourd’hui le vainqueur de la Golden Globe Race 2018 (GGR). Une très belle performance qu’il aura donc conclue en 211 jours 23 heures et 12 minutes, après avoir failli cependant abandonner à la suite d’un chavirage survenu début novembre au large des côtes chiliennes. Mais rien de bien alarmant pour cet ancien professeur de maths qui a alors réparé seul son mât cassé, histoire de continuer l’aventure sans être redevable de quoi que ce soit à qui que ce soit.

Mais cette aventure conclut également une drôle de période de 7 mois, pendant laquelle le navigateur a dû se sentir vraiment seul au monde ! Une longue période qui verra VDH passer tout son temps loin de la terre, mais surtout aussi loin des siens. Et n’allez pas lui parler de GPS ou de téléphone portable. Il n’avait pour compagnon de navigation qu’un sextant et des cartes papiers pour naviguer et une petite radio ondes courtes pour tout moyen de communication.

Une belle victoire pour ce passionné de course

Il faut dire qu’il contrôle une monture filant en moyenne à 5 nœuds, soit moins de 10 km/h. Une occasion de bien profiter du paysage alors qu’il aura passé cinq fois plus de temps sur la mer que François Gabart, auteur d’un record du tour du monde en solitaire à bord d’un bateau dernière génération. Un record fixé à 42 jours en décembre 2017.

Mais il faut bien avouer qu’il s’agit ici d’une très belle victoire pour ce passionné de course au large. Un habitué et surtout une personne aguerrie aux tours du monde avec 5 circumnavigations à son actif avant cette participation à la GGR. Mais il n’avait encore jamais réussi à ce jour à s’imposer dans une telle course tout autour du monde.

Mais rien n’est impossible pour ce marin qui détient déjà le record du tour du monde à l’envers, à savoir d’est en ouest, soit un périple de 122 jours qu’il avait terminé en seconde position en 1993. En 1990, il terminera également en 3e position du Vendée Globe, la prestigieuse course autour du monde en solitaire des monocoques. Une course mythique qui s’est inspirée justement de la Golden Globe Challenge de 1968-1969. Si vous pariez sur des courses de voiles de ce style, n’hésitez pas à vous inscrire sur des sites de bookmakers qui prennent en compte cette discipline sportive, comme Bwin ou encore Unibet ! Vous n’avez que l’embarras du choix pour gagner des sous en pariant sur tous les sports qui existent sur la planète…

Jusqu'à 50€ offerts

Profitez de l'offre !