L’OM ne disputera pas la coupe d’Europe la saison prochaine

Jusqu'à 100€ en cash offerts

Profitez de l'offre !

On ne manque pas d’humour du côté de Marseille, mais on ne manque pas non plus de rancune du côté du championnat de L1 qui voit le club de l’OM signer depuis ce week-end ce que l’on peut largement appeler un échec européen.

On retrouvera même des supporters de Marseille déployer de nombreuses banderoles hostiles au projet défendu par le propriétaire du club lors du match contre Lyon, le 12 mai 2019 ; histoire de bien appuyer le fait qu’ils sont très mécontents de voir leur club de l’Olympique de Marseille ne plus pouvoir disputer aucune coupe d’Europe la saison prochaine. On apercevra même un camouflet pour « l’OM Champion Project » rebaptisé pour l’occasion dans les tribunes par « Faillite project » par les supporters indignés et désespérés, au terme d’une saison que l’on ne peut qualifier que de complètement ratée.

La raclée de trop pour l’OM…

Il faut bien avouer que la raclée subie dimanche contre le grand ennemi lyonnais (3-0) était plutôt prévisible si on en juge les cotes sur les sites comme NetBet. Ce match pitoyable signait alors la treizième défaite en Ligue 1 de l’OM qui se retrouvera alors à 11 points de son bourreau classé quant à lui 3e. Un OM qui se retrouvera également à 7 points de Saint-Étienne, 4e et dernier qualifié pour la Ligue Europa.

Une occasion pour se souvenir avec nostalgie de cette époque, pas si lointaine puisqu’il s’agissait de l’année dernière, pendant laquelle cette même équipe phocéenne disputait la finale de la C3, justement à Lyon, contre l’Atlético Madrid qui se terminera par une défaite 3-0… Mais le constat est donc flagrant aujourd’hui et nous sommes donc face à un OM qui est sèchement freiné, après une progression régulière depuis l’arrivée de l’Américain Frank McCourt. Le club terminera 5e en 2017 et 4e en 2018 et se montrera parfois flamboyant en 2017-2018, tout en manquant sa saison de coupes, éliminé de toutes dès le premier tour.

Si on devait faire le topo, rétrospectivement, l’élimination par Strasbourg en Coupe de la Ligue sera alors la moins douloureuse pour le club puisque suite à une séance de tirs au but (1-1, 4-2 t.a.b.) contre le vainqueur final. Mais il faut bien admettre d’un autre côté que le finaliste en C3 n’a pris qu’un point sur 18 dans un groupe qui était bien plus qualifié d’abordable que de dangereux. Un groupe dominé par l’Eintracht Francfort, futur demi-finaliste, et composé de la Lazio Rome et du modeste Apollon Limassol.

L’OM a touché le fond en Coupe de France

Tous les experts de foot et même les parieurs qui misent souvent sur des sites comme PMU Sport vous expliqueront que c’est en fin de compte en Coupe de France que l’OM a touché le fond, alors que le club avait été battu 2-0 en 32e de finale par Andrézieux, un club amateur de D4… La crédibilité en prend alors un sacré coup et les conséquences seront alors vraiment lourdes, que ce soit du côté des finances comme celui des responsabilités multiples.

Mais on se doute donc que Rudi Garcia risque fort de ne pas aller au bout de son contrat, jusqu’en 2021. Un entraîneur qui n’a finalement jamais trouvé de formule durable pour son équipe et qui a testé de nombreux modules tout au long de la saison. L’an dernier, il s’était par exemple appuyé sur une base de 4-2-3-1 solide, avec quelques fois quelques évolutions vers un 3-5-2, mais cela n’empêchera pas l’OM de retrouver sa grinta de l’an dernier. À cette occasion, le coach admet facilement : « Cette saison, on était sur courant alternatif. Au moment du bilan, on dira qu’avec quasiment le même groupe, on n’a pas eu les mêmes attitudes. ».

Une équipe de l’OM en difficulté

Mais il faut bien avouer cependant que les blessures et surtout les méformes des grandes affiches de son équipe ne l’ont pas vraiment aidé. Bien loin de là puisque Florian Thauvin, qui a été bon jusqu’en décembre, a nettement décliné depuis le début d’année alors que Dimitri Payet est parti sur les chapeaux de roues les deux premiers mois avant de disparaître à un tel point qu’il parviendra même à perdre sa place dans l’équipe, alors qu’il en était le capitaine.

Que dire également de Luiz Gustavo, qui a été très certainement bien trop souvent aligné en défense centrale. Ce dernier plongera après Noël, tiraillé par des envies de départ appuyées par un but lucratif et particulièrement vénal au travers de propositions en Chine. Un joueur intéressé qui appuiera ses envies en déclarant ouvertement sa lassitude à devoir dépanner tout le temps en charnière centrale ; alors que lors de la saison précédente, le milieu brésilien avait vraiment donné de meilleurs résultats lorsqu’il avait été placé en défense.

Un Luiz Gustavo qui se projette vers 2019-2020 et conclura alors : « Il faut maintenant commencer à assimiler les choses pour la saison qui arrive, savoir quelles priorités et quels objectifs concrets on fixe à ce club, le plus grand de France. ». Si vous pariez en ligne sur des sites comme ParionsSport, nous vous invitons à faire très attention aux cotes publiées sur les sites de bookmakers et de vous renseigner le plus souvent possible sur l’état des équipes en venant lire nos pronostics et informations au quotidien sur notre portail sportif.

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'offre !