Mbappé la star des Bleus du 30 juin face à l’Argentine

Jusqu'à 100€ en cash offerts

Profitez de l'offre !

Si on doit retenir une chose de ce match du 30 juin, ce sera que les Bleus se sont enfin montrés sous leur meilleur jour. Plus d’assurance, plus d’implication, une meilleure coordination et surtout de jeunes talents qui ont finalement brillé, au point même d’en arriver à épater l’univers du foot tout entier. Un joueur s’est montré particulièrement encore plus brillant que les autres sur le gazon russe : Mbappé. Retour sur sa folle chevauchée dès les premières minutes de la rencontre face à l’Argentine et surtout sur son incroyable doublé.

Mbappé a volé la vedette à Messi

Certains diront que ce n’était pas une chose si difficile à faire, étant donné l’état de forme sur le terrain que montrait Messi depuis le début de la compétition. Mais les joueurs de l’Argentine auraient dû cependant écouter les diverses déclarations faites par Diego Maradona, entre deux pas de danse, de malaises et de doigts d’honneur. Une légende du foot qui restait cependant lucide en demandant à son pays de se méfier de cette équipe de France et de ses jeunes et nouveaux attaquants. Il avait donné le ton dans une interview sur la chaîne vénézuélienne Telesur : « La France ? Je la vois candidate au titre mondial, parce qu’elle a Mbappé, parce qu’elle a Griezmann, parce qu’elle a Kanté sur le terrain, parce qu’elle a un gardien… ».

Et grand mal en a pris aux Argentins de se croire au-dessus de tout et surtout au-dessus du grand Diego. Retombant de son petit nuage, l’Albiceleste n’a rien pu faire dès le début de la rencontre face à ce jeune de 19 ans seulement, lancé à 37 km/heure jusqu’à la limite de sa surface de réparation.
Le prodige français Kylian Mbappé a en effet volé la vedette à Lionel Messi, en signant un doublé lors de la rencontre et en nous offrant également une folle chevauchée, samedi à Kazan en 8e de finale de Coupe du monde pour un score final de (4-3) qui a fait trembler les cotes sur Winamax.

Mbappé la star du match

Ce qu’on peut dire assurément, c’est que l’équipe de France ne manque pas de talents dans son équipe. Mais parmi ceux-là, c’est incontestablement Mbappé qui a pris toute la lumière. Une ascension du jeune attaquant qui tombe alors pile poil au moment où l’on reprochait à cette équipe des Bleus d’être justement un peu trop jeune et à Mbappé justement ses partitions parfois trop solistes et individuelles.

Mais que dire que ce début de match tonitruant où l’on voit cet attaquant parisien commencer par une chevauchée « maradonesque » dès la 11e minute ?! Mbappé récupère en effet un ballon repoussé par la défense bleue et se lance alors dans une longue course de 70 mètres à 37 kilomètres/heure, perçant les lignes ennemies et laissant la défense argentine totalement à la ramasse. Il prendra en effet de vitesse un, puis deux, puis trois Argentins, avant que Marcos Rojo, quatrième et dernier défenseur à ses trousses ne le pousse dans la surface de réparation, dans un unique et dernier geste de désespoir. Un geste qui sera bien évidemment sanctionné d’un carton jaune et surtout d’un penalty en faveur de la France. Un penalty qu’Antoine Griezmann transformera facilement et plutôt froidement, histoire d’ouvrir le score à la 13e minute.

MbaPelé…

Mais si vous vous attendiez à en rester là, c’est que vous n’avez forcément pas vu ce match de toute beauté. Mbappé remet le couvert à la 19e minute, martyrise à nouveau la défense argentine. Mais cette fois-ci, c’est Nicolas Tagliafico qui écope lui aussi d’un carton jaune pour une faute juste devant la surface. Mais le coup franc de Paul Pogba passera cependant largement au-dessus.

Mais impossible n’étant pas Français et étant surtout dans un très grand jour, Mbappé ne s’arrête pas là et insiste. L’attaquant du PSG prend alors les Argentins de vitesse à la 64e minute, dans un petit espace sur un centre de Lucas Hernandez dans la surface, et crochète du droit puis frappe alors du gauche pour son premier but. Cerise sur le gâteau, il enchaîne alors quatre minutes plus tard sur un ballon bien décalé par Olivier Giroud, concluant cette fois du pied droit et explosant enfin de joie, avec l’ensemble de ses compagnons Bleus.

Mbappé encensé

Alors qu’il sort sous une ovation et surtout sous les félicitations de son sélectionneur Didier Deschamps qui fera ensuite entrer Florian Thauvin, Mbappé ne devait pas s’imaginer tout ce qui allait très vite lui coller à la peau suite à ces pertinentes et efficaces performances sur le terrain. Les superlatifs comme « KyKy » pleuvent, tout comme les comparaisons les plus prestigieuses un peu partout dans les médias et sur les réseaux sociaux. Le statisticien Opta révèlera : « Kylian Mbappé, à 19 ans et 6 mois, est le plus jeune joueur à marquer au moins deux buts dans un match de Coupe du Monde depuis Pelé en finale du Mondial contre la Suède (5-2) en 1958, à l’âge de 17 ans et 8 mois. ».

Mais Mbappé reste lucide et ne s’enflamme pas pour autant, ajoutant poliment après le match : « On va remettre les choses dans leur contexte : Pelé, c’est une autre catégorie. ».

Paul Pogba, le grand milieu de terrain pas vraiment connu pour sa modestie s’enthousiasmera même à son sujet : « Il a beaucoup plus de talent que moi. Ça n’a rien à voir. Je n’ai jamais eu son talent, sa vitesse, non ! Et ça va être encore plus ! ».

Si vous pariez en ligne sur ParionsSport, nous vous invitons à miser sur ce jeune Mbappé qui est bien debout devant une la planète foot qui n’a pas eue d’autre choix que de s’incliner, ce jour de match, devant lui.

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'offre !