Le PSG devra dompter les Reds en Ligue des Champions

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'offre !

Ce début de semaine s’annonce animé, surtout du côté de la Ligue des Champions et du Paris-SG qui devra inévitablement dompter Liverpool et surtout le monstre Anfield, pour le plus grand plaisir des supporters, mais aussi des parieurs en ligne qui surveillent et misent sur des sites de bookmakers comme NetBet.

Anfield et son âme

C’est contre une équipe portée par tout un peuple que les Parisiens devront faire face. On dit un peu partout dans les médias et dans l’univers du foot « qu’il n’y a pas de bruit comme le bruit d’Anfield. ». Le PSG va devoir faire preuve de sang-froid et surtout d’efficacité s’il veut s’imposer à Liverpool demain, mardi 18 septembre pour cette ouverture de la Ligue des champions. Une équipe du PSG qui devra donc dompter cette bête nommée Anfield, à savoir en fait l’enceinte légendaire qui donne particulièrement des ailes aux « Reds ».

Ian St John, attaquant adoré du Liverpool des années 1960, avait déjà vu juste lorsqu’il racontait qu’au niveau stade, et ce même en Angleterre, il avait Anfield et il y avait le reste. C’est une enceinte mythique et gorgée par une sorte d’âme qui envahit quatre tribunes, quatre murs de bruit et aucun virage. Un endroit où résonnent les chants et les « You’ll Never Walk Alone » qui rebondissent du Kop à l’Anfield Road Stand. Le journal Le Guardian expliquera même de son côté que si l’ambiance à Liverpool est déjà plutôt frénétique en Premier League, qu’elle se fait cependant encore plus sauvage lors des grands soirs européens comme celui attendu demain.

On peut même affirmer que de grandes équipes comme la Roma ou Manchester City s’en souviennent encore aujourd’hui. En effet, histoire de marquer avec force son retour dans la compétition reine l’an passé, le stade s’était époumoné jusqu’à l’extinction de voix. Un soutien qui laissera alors pantois les « Citizens » et les « Giallorossi » en quarts de finale (3-0) et en demi-finale (5-2).

Le Liverpool Echo se moquera alors : « Les sots l’ont qualifié de mythe. », rappelant ainsi le pouvoir encore intact du Kop et la riche histoire continentale des « Reds », cinq fois couronnés. Romain Pourieux, porte-parole de la branche française du club officiel des supporters des « Reds », qui compte plus de 700 membres, savoure quant à lui en expliquant auprès de l’AFP : « On est debout tout le long du match. On chante sans s’arrêter, partout dans le stade, pas seulement dans le Kop. Et on va dans le Kop pour chanter, pas pour prendre des photos. Il y a énormément de chants. C’est peut-être le niveau sonore du Vélodrome, où le spectacle est aussi dans les tribunes. Mais Liverpool, c’est fermé. En haut des tribunes, on est à quelques centimètres de la tôle. Pour parler avec son voisin, il faut crier. ».

Anfield le stade fou

L’entraîneur du Real Madrid Jorge Valdano, champion du monde avec l’Argentine en 1986, s’était déjà rendu compte de l’impact de cette ambiance au sein du stade, dans les années 80. Il avait alors prévenu l’Europe à ce moment qu’Anfield était un « stade fou », et qu’il était « imbattable ».
Plus récemment, John Terry, alors qu’il était capitaine d’un Chelsea éliminé d’un petit but à Anfield en demi-finale, n’avait pas caché son respect pour ce stade en 2005, lors de la dernière campagne européenne victorieuse des « Reds » : « Je n’ai jamais entendu quelque chose comme ça avant et je ne crois pas que cela arrivera à nouveau. J’en ai eu la chair de poule. Quelques secondes avant le coup d’envoi, tout le stade a lâché un grand et long rugissement, comme s’ils allaient pousser Liverpool vers la victoire. ».

Même la Juventus de Fabio Capello avait cédé elle aussi face à ce monstre lors du tour précédent. Le technicien italien expliquera alors : « Cette ambiance fantastique à Anfield, ç’a été comme un choc électrique pour les joueurs de Liverpool. Ils ont démarré sur un rythme incroyable. Ils avaient l’air inarrêtables. ». Une occasion peut-être de miser judicieusement d’ici la prochaine affiche sur votre équipe favorite sur Unibet ?!

Le PSG est prévenu

The Independant avait prévenu il y a peu de temps de cela, et à destination des adversaires des « Reds » : « Si Liverpool a une chance, les gens croient en l’équipe et quand il y a quelqu’un à détester, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, le résultat est ceci : un barrage qui peut réduire les super héros au rang de plancton. ».

En ce qui concerne son prochain choc face au PSG, Romain Pourieux abonde dans ce sens et lance un message à Neymar et son équipe : « Je suis convaincu que ça impressionne l’adversaire. Ça booste l’équipe. On n’est pas onze, on est 50.000. ». Serez-vous plutôt derrière le PSG et sa fougue pour vos paris en ligne sur Bwin ou plutôt derrière les Reds de Liverpool, supportés par tout un stade mythique ?!

Vous avez toutes les cartes en mains pour parier judicieusement sur un des nombreux sites professionnels à cet effet que nous vous présentons tous les jours sur notre portail sportif.

Jusqu'à 100€ remboursés

Profitez de l'offre !