Les Bleus pour les qualifications pour l’Euro2020

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'offre !

Nous avons pu voir hier, dimanche 24 mars 2019, le sélectionneur de la France Didier Deschamps présenter le maillot du 100e anniversaire de la FFF. Lors de la conférence de presse au Stade de France le 24 mars 2019 veille du match face à l’Islande.

Une occasion pour Deschamps de donner son avis sur l’équipe d’Islande qu’il définira alors comme « une équipe qui ne lâche rien, ne donne rien, c’est un peu dans leur ADN ». Des propos lâchés par Didier Deschamps dimanche, à la veille de leur rencontre des qualifications pour l’Euro-2020 qui se déroulera donc ce soir et sur lequel nous vous conseillons de peut-être miser une petite pièce sur ParionsSport. D’autant plus que Deschamps, à l’image de son capitaine Hugo Lloris, ont assuré que ce match serait différent de celui amical d’octobre dernier qui s’était déroulé à Guingamp. On se souvient alors que les champions du monde avaient plutôt difficilement arraché le nul en fin de match pour un score final de 2-2.

Didier Deschamps confiant, mais prudent

Didier Deschamps rappelle alors, lors de cette conférence et au sujet de cette fameuse rencontre d’octobre : « c’est une équipe qui a joué à fond, nous on n’y était pas. Ils nous ont fait mal, on a réussi malgré tout à arracher un match nul sur la fin. Je sais très bien la qualité de cette équipe islandaise, ce sera à nous d’être plus performants. Ce ne sera pas difficile par rapport à Guingamp. C’est une équipe qui ne lâche rien, ne donne rien, c’est un peu dans leur ADN. On va avoir du répondant lundi, c’est une évidence. ».

Une promesse donc ici du sélectionneur, appuyée par Hugo Lloris qui explique quant à lui que « le contexte est complètement différent, sur un match amical on avait peut-être montré un peu de suffisance, ce qui nous avait coûté la première mi-temps et l’ouverture du score. Demain, on a vraiment envie de bien faire les choses, de gagner ce match, de gagner ces trois points pour bien terminer cette semaine internationale. ».

Umtiti sera-t-il de la partie ce soir ?

C’est en effet une question que se posent encore aujourd’hui la plupart des parieurs en ligne qui souhaitent miser sur l’équipe des Bleus pour le match de ce soir sur PMU Sport. En effet, du côté de la défense on reste avec une incertitude au sujet de la présence de Samuel Umtiti qui a, il faut bien l’avouer, vraiment peu joué cette saison, faisant même preuve d’un assez flagrant manque de rythme.

La question légitime à se poser est donc de savoir s’il peut enchaîner contre l’Islande, à tout juste trois jours après la Moldavie…Et c’est Didier Deschamps lui-même qui nous apporte un semblant de réponse à ce sujet en expliquant : « Je pense que oui. Après, je ne vous cache pas que je prendrai le temps de décider dans la soirée. En Moldavie, même si ça reste un match de 90 minutes, on n’a pas puisé dans les organismes, les défenseurs n’ont pas été mis à rude épreuve. Il faut voir, il y a la récupération, l’entraînement aujourd’hui, je déciderai après. ».

Mbappé et Coman

L’autre question qui brûle les lèvres de nombreux médias sportifs comme le notre depuis hier est de tenter de déceler s’il y a vraiment eu un moment de tension avec Kylian Mbappé en Moldavie, alors qu’il semblé agacé sur une action avec Blaise Matuidi… Le sélectionneur tentera alors de couper court à toute future polémique en déclarant à ce sujet : « Rien à signaler de mon côté. Il n’y a rien qui m’a déplu chez Kylian, que ce soit dans les intentions ou la détermination. Après, qu’on n’ait pas tout réussi… ».

D’ailleurs, Lloris complètera en déclarant : « Il a du respect vis-à-vis de ses partenaires, vis-à-vis des deux institutions qu’il représente, le PSG et l’équipe de France. Il est très ambitieux et il ne le cache pas, je pense qu’il a toujours respecté les règles de vie ». Du côté de Coman on parle de « malheureux joueur. ». Deschamps et Lloris sont en effet revenus, lors de cette conférence de presse, sur le forfait de l’ailier Kingsley Coman qui se trouve quant à lui bien trop souvent handicapé par ses blessures.

Deschamps expliquera alors : « C’est malheureux pour lui. Il est triste bien évidemment. Après, ce n’est pas une grosse blessure. Évidemment que les blessures à répétition, sur le plan psychologique, ce n’est pas l’idéal. Mais avec la qualité qu’il a, le mental, je souhaite qu’il soit épargné dans les mois à venir. ». Toujours épaulé dans ces propos par son capitaine et gardien qui ajoutera : « Forcément c’est un peu difficile pour Kingsley d’enchaîner les mois de compétition, ce qu’on lui souhaite c’est de bien se rétablir et de bien finir la saison avec le Bayern Munich ». Vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous souhaitez remporter des gains à partir de ce soir en misant sur votre site de paris sportifs favoris.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'offre !