Les Bleus lancent leur Mondial de volley contre la Chine

Jusqu'à 100€ remboursés

Profitez de l'offre !

Alors que le Mondial de volley va démarrer, nous ne pouvons que vous conseiller de miser sur NetBet sur les Français qui semblent plutôt mûrs pour une médaille.

Tout commence mercredi pour les Bleus

Nous y sommes, et si vous pariez en ligne sur des sites de bookmakers comme tous ceux que nous faisons découvrir chaque jour sur notre portail, vous devriez prendre alors en compte ce que nous allons vous dévoiler à présent.

Les volleyeurs français sont particulièrement en forme, juste avant de lancer leur Mondial mercredi 12 septembre en Bulgarie. Ils commenceront donc la compétition par un match contre la Chine. Ce sera donc, en quelque sorte, la toute première étape d’un long chemin qu’ils espèrent franchir sans embûches et surtout terminer avec une médaille autour du cou. Les résultats seront dans trois semaines, en Italie et certainement dans notre tribune du blog.

Pourquoi vous devriez miser sur les Bleus…

Nous ne pouvons que vous conseiller de surveiller de très près le parcours de cette sélection française, car elle a l’expérience des vieux routiers. On retrouvera des joueurs d’expérience comme le passeur Benjamin Toniutti, le libéro Jenia Grebennikov et le central Kévin Le Roux. Une équipe de professionnels et de talents, alors qu’aucun d’entre eux n’a pourtant encore atteint la trentaine. Mais vous devez également prendre en compte que l’équipe profite également de la fougue de nouveaux venus avec les pointus Stephen Boyer, tout juste âgé de 22 ans, ou encore de Jean Patry âgé de 21 ans.

De nouveaux Bleus pour un nouveau mondial

Nous devons aborder ce mondial avec plus d’optimisme que celui du foot, sans pour autant vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Méfiance et humilité seront donc de rigueur dans nos lignes aujourd’hui, histoire de ne pas porter la guigne à ces volleyeurs français qui lancent leur Mondial dans 3 jours, mercredi en Bulgarie, par un match contre la Chine. C’est donc une toute première étape d’un chemin plutôt long, parsemé de batailles, qu’ils espèrent malgré tout terminer avec succès, en remportant une médaille autour du cou dans trois semaines et lors de la phase finalequi se déroulera en Italie.

Une France solidement installée parmi les nations

Ce championnat du monde de Volley arrive au moment idéal pour la génération d’Earvin Ngapeth. En effet, alors qu’elle est Championne d’Europe 2015 et victorieuse à deux reprises en Ligues mondiales en 2015, 2017, la France s’est solidement installée. Elle demeure en bonne position parmi les nations qui comptent le plus dans le tournoi et qui peut rêver et prétendre à un nouveau podium, 16 ans après le bronze de 2002.

Le sélectionneur Laurent Tillie se montre plutôt confiant et optimiste quant à son équipe des Bleus : « Il y a les joueurs historiques et il y a les jeunes. Ça a de l’allure sur le papier, mais il faut le prouver sur le terrain. Nous faisons partie des favoris, nous en avons l’habitude. ».

On se souvient que cette équipe avait pris son envol lors du précédent Mondial, en Pologne en 2014. Il ne fait donc aucun doute qu’un podium, quatre ans plus tard, serait une assez belle façon de boucler un cycle avant de se tourner vers d’autres objectifs tout aussi ambitieux comme l’Euro-2019 qui se déroulera en France, ou encore les Jeux de Tokyo.

Oublier le décevant Euro-2017

Remporter ce nouveau tournoi mondial sera également une occasion de peut-être effacer ce mauvais souvenir de l’Euro 2017 pour l’équipe…mais également pour les supporters des tricolores, comme ce fût le cas pour le précédent mondial. Le central Nicolas Le Goff se souviens de ce dernier tournoi international et explique alors : « Ce Mondial reste un de mes plus beaux souvenirs en équipe de France, malgré la frustration de la quatrième place. Personne ne nous connaissait ni même ne nous respectait vraiment et on avait fait un super tournoi. On a envie de revivre la même chose avec la médaille en plus. ».

Les Français ont réduit leur déficit de taille avec les autres grandes nations par rapport à leurs aînés. Elle est du niveau à affronter la Russie, championne d’Europe, ou encore la Pologne, tenante du titre mondial. Elle est fin prête également à s’opposer au Brésil, médaillé d’or à Rio, tout en restant fidèle à une certaine philosophie de jeu qui lui réussit plutôt pas mal, comme le souligne Laurent Tillie : « Défendre, défendre et défendre pour faire déjouer l’adversaire et saisir sa chance, comme l’a fait l’équipe de foot cet été, c’est notre fonds de commerce. ».

Misez sur les Bleus !

Si vous misez en ligne sur ParionsSport, nous ne pouvons donc que vous conseiller de suivre de près cette équipe des Bleus qui a été mise en confiance par sa belle Ligue des nations, le nouveau nom de la Ligue mondiale. Depuis le début juillet, l’équipe se montre efficace, même si elle a perdu son titre en finale à Lille contre les Russes. Ceci ne l’empêche pas d’avoir toujours à ce jour, et sur les sites de bookmakers, le titre de super favorite pour l’or au Mondial.

Et si les tricolores se montrent aussi motivés et ambitieux, c’est tout simplement, car ils veulent à tout prix éviter la répétition du scénario de 2017. Une piètre année et un triste destin dans la compétition, alors qu’ils s’étaient effondrés et qu’ils étaient arrivés au bout du rouleau, à l’Euro en septembre. Une descente aux enfers qui faisait suite pourtant à un assez beau démarrage, après avoir commencé leur campagne estivale par une victoire en Ligue mondiale au Brésil.

Jusqu'à 50€ offerts

Profitez de l'offre !