Djokovic le roi incontesté de l’Open d’Australie

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'offre !

Djokovic s’est encore montré à l’image d’un roi incontesté de l’Open d’Australie. Il détient en effet désormais 7 titres en 2008, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016 et enfin celui de dimanche 27 janvier 2019. Londres, New York, Melbourne : il faut bien avouer que la résurgence de Djokovic n’en finit plus, pour le plus grand plaisir des parieurs en ligne sur des sites comme NetBet.

La résurgence de Novak Djokovic

Lorsque Novak revient sur le devant de la scène et surtout dans l’univers du tennis mondial, il ne le fait pas qu’à moitié. Londres, New York et maintenant Melbourne se souviendront longtemps de sa résurgence après son passage sur une table d’opération, il y a déjà un an de cela. Un retour en fanfare et surtout en victoires qui n’en finit plus. Le Serbe Novak Djokovic, N.1 mondial, vient en effet de s’offrir tout simplement ce week-end un septième sacre record à l’Open d’Australie. Il signe ici par la même occasion un quinzième en Grand Chelem, se permettant au passage de surclasser le grand Rafael Nadal, N.2, depuis dimanche.

Il faut dire que l’Espagnol n’a tenu qu’à peine 2h04 min précisément. Ce qui représente en fait bien moins de temps que la finale dames la veille qui a duré quant à elle 2h27 min. Une épreuve pour Nadal sur la Rod Laver Arena, alors qu’il était concassé par l’infernale machine serbe 6-3, 6-2, 6-3 ; obligeant l’Espagnol à innover dans sa défaite, ce dernier n’ayant auparavant jamais sombré en trois sets lors d’une finale de Grand Chelem.

Novak Djokovic expliquera alors en fin de match : « À ce niveau, dans ces circonstances, c’était vraiment un match parfait. Je revois le chemin parcouru ces douze derniers mois… Il y a un an exactement, j’étais opéré du coude droit. Être debout devant vous aujourd’hui, et avoir réussi à gagner ce titre, trois Grand Chelem de plus, c’est extraordinaire. Je suis sans voix. ».

De son côté, Nadal positive

Et il faudra bien le faire, car l’Espagnol Rafael Nadal ne devait pas s’attendre à subir une si franche défaite face au Serbe Novak Djokovic en finale de l’Open d’Australie, à Melbourne, ce 27 janvier 2019.

De retour à l’Open d’Australie pour son retour à la compétition et après quatre mois hors circuit à cause d’une batterie d’ennuis physiques au genou, aux abdominaux, à la cheville qui sera opérée et à sa cuisse, Nadal est conscient qu’il n’était pas au top pour affronter une pointure comme le serbe. Il expliquera en fin de rencontre : « Je n’étais pas prêt à affronter ce niveau. Quand il joue comme ça, j’ai besoin de ce quelque chose en plus au niveau de l’intensité que je n’avais pas encore ce dimanche soir. À cause des problèmes qui me sont arrivés, je n’ai pas travaillé tellement mon jeu défensif. ».

Loin de lui le besoin de devoir se justifier, mais il faut dire que Nadal avait pourtant impressionné l’univers du tennis et des paris sportifs en ligne tout au long de la quinzaine australienne. Il avait alors été porté par un service remodelé et puissant et avait ensuite, pour la première fois à Melbourne, rallié la finale sans laisser échapper le moindre set.

Mais malgré la sévérité de la défaite, le Majorquin a cependant positivé : « J’ai traversé des moments difficiles l’année dernière, j’ai dû abandonner ici en quarts de finale contre Cilic, je n’ai plus joué un match après l’US Open… Même si ce n’était pas mon soir, c’est très important pour moi d’en être où j’en suis alors que je reviens de blessures. ». Pour conclure, Nadal souhaite « rester en forme et pouvoir continuer à bien s’entraîner et à jouer », alors que Djokovic continue quant à lui à prouver qu’il arrive à lui résister sur dur. En effet, Nadal ne l’a plus battu sur cette surface depuis plus de cinq ans, nous étions alors en 2013 pour l’US Open…

Djokovic et Nadal toujours dans la place !

Nous avons bien eu la preuve ce week-end et tout au long de ce tournoi que les assauts de plus en plus incisifs de la jeune garde du tennis n’ont absolument pas été suffisants pour déboulonner Djokovic et Nadal. Ces deux mastodontes du tennis sont solidement arrimés au pouvoir à l’Open d’Australie, à l’image du Serbe qui a donc été victorieux de son troisième titre du Grand Chelem d’affilée.

Pour en avoir la preuve, il suffisait tout simplement de porter son attention sur la mine déconfite de Stefanos Tsitsipas en conférence de presse. Le jeune sportif de 20 ans, 12e au classement ATP publié aujourd’hui lundi 28 janvier 2019, ne se remet toujours pas de cette correction que le jeune Grec a reçue de Rafael Nadal (N.2) en demi-finales (6-2, 6-4, 6-0 en 1h47 min). Une preuve que vous pouvez continuer à miser sur des valeurs sûres du tennis sur ParionsSport, car la nouvelle vague semble bien avoir encore du boulot pour combler le fossé qui la maintient à distance des meilleurs qui nous régalent chaque jour.

Jusqu'à 50€ offerts

Profitez de l'offre !