Des Françaises qui sont tournées vers le Mondial-2019

Jusqu'à 50€ offerts

Profitez de l'offre !

Du côté du foot, on retrouve aujourd’hui des Françaises qui sont objectivement tournées vers le Mondial-2019, avec l’esprit des Bleus certainement bien en tête. Et c’est Corinne Diacre, alors qu’elle était en conférence de presse pour l’annonce de sa première liste en vue du Mondial le 21 août 2018, qui nous en dit un peu plus sur la question.

La première liste de la saison

Corinne Diacre, l’entraîneur de l’équipe féminine des Bleus a livré sa première liste de la saison hier, mardi 21 août. Cela marque le début des choses sérieuses qui commencent pour l’équipe de France féminine. Une sélection qui a donc moins d’un an pour se préparer au Mondial-2019 qui se déroulera sur place. Une compétition pour laquelle elles pourront largement s’inspirer de « l’état d’esprit » exemplaire des Bleus qui ont été sacrés le 15 juillet en Russie. Alors qu’elle était en conférence de presse au siège de la Fédération française de football à Paris, l’ancienne internationale et ancienne coach de Clermont s’est confiée : « C’est une première liste, ça ne veut pas dire que ces joueuses-là resteront avec nous, mais en tout cas c’est tout le mal que je leur souhaite. ».

Alors qu’elle a pris les rênes de la sélection il y a tout juste un an déjà, elle a bien l’intention de faire oublier cet Euro décevant qui a vu son équipe être éliminée en quarts de finale, et ce pour la troisième fois consécutive. Elle a donc convoqué un groupe classique pour affronter le modeste et 25e nation mondiale au classement FIFA : le Mexique. Cette première rencontre se déroulera le 1er septembre à Amiens et sera dans le concept d’un match amical à partir de 21h00. Une occasion peut-être de vérifier les cotes sur des sites de bookmakers comme Unibet.

On déplore cependant quelques absences notables, qui sont en fait dues à des blessures, comme celles de Elise Bussaglia ou encore de Valérie Gauvin. Des absences qui profitent à Clara Mateo pour qui c’est ici la toute première convocation, et pour Kenza Dali qui n’avait quant à elle plus été appelée depuis bientôt deux ans. Ce sont donc de toutes nouvelles têtes qui pourraient apparaître d’ici le 7 juin. Un 7 juin qui sera en effet la date du match d’ouverture du Mondial, qui sera donc organisé en France et jusqu’au 7 juillet dans neuf grandes villes : Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes et enfin Valenciennes.

Mais la sélectionneuse semble jouer cependant la carte de la continuité, insistant moins sur les individualités que sur l’identité de jeu et l’ambition collective, comme elle l’expliquera lors de la conférence : « Il y a un noyau dur qui se dégage. On ne va pas loin dans une compétition s’il n’y a pas un état d’esprit, un groupe qui travaille ensemble, qui a envie de faire des efforts les unes pour les autres. ».

Les ambitions des Bleus

La technicienne citera même en exemple les Bleus de Didier Deschamps qui ont, selon elle, « montré la bonne voie » cet été en allant décrocher avec détermination et organisation la seconde étoile mondiale après celle de 1998.
Corinne Diacre ne sera également pas vraiment tendre avec certaines joueuses qui l’ont particulièrement déçue lors du Mondial-U20, achevé lundi en demi-finale pour les Bleuettes, comme la jeune attaquante parisienne Marie-Antoinette Katoto à qui elle adressera un message que l’on perçoit comme subliminal : « Avoir du talent, c’est une chose. Le mettre au service du collectif, ça en est une autre. ».

On se doute que les dix mois qui suivent à présent serviront forcément à modeler un effectif solidaire. Mais il devra être également conquérant et il sera donc certainement impératif de peaufiner les automatismes dans le jeu. Corinne Diacre ne s’en cache pas : « L’objectif, ce n’est pas de gagner tous les matches de préparation cette saison, mais c’est d’être prêtes le 7 juin, de faire quelques essais d’animation, plus que de système. ».

Premier match au Parc des Princes

Si vous pariez en ligne sur des sites comme ParionsSport, nous ne pouvons que vous conseiller de surveiller les cotes des Bleues, troisièmes au classement FIFA, qui lanceront la compétition le 7 juin 2019 au Parc des Princes. En ce qui concerne leur premier adversaire, ce dernier sera connu le 8 décembre à l’issue du tirage au sort organisé à Boulogne-Billancourt, au cœur de la « Seine musicale ». Et il est important de relever que ce sera ici la toute première fois qu’un tournoi international majeur de football féminin se tiendra en France.

Mais pas d’inquiétudes à avoir, car cela n’a pas vraiment effrayé la sélectionneuse tricolore qui s’est entretenue quelque temps avec Deschamps, finaliste malheureux de l’Euro-2016 organisé dans l’Hexagone. L’ancienne défenseure aux 121 sélections conclura même, à la suite de cette rencontre instructive : « Il m’a déjà donné quelques pistes sur la gestion d’une compétition à domicile. La pression ne doit pas être négative. On doit compter sur le public pour faire la 12e femme sur le terrain. ».

Vous devriez surveiller un peu ces joueuses et les cotes sur les sites de paris sportifs car elles sont très motivées à recopier le parcours de la gent masculine lors du dernier mondial et donc de remporter le titre de championnes du monde de football 2019.

Jusqu'à 100€ en cash offerts

Profitez de l'offre !