Clermont tenu en échec sur le fil par Toulouse au Top 14

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'offre !

Nous démarrons aujourd’hui la semaine en nous tournant du côté du Top 14 avec Toulouse qui vient de tenir en échec Clermont…mais sur le fil. Une très belle ambiance dans le stade, mais aussi dans les tribunes qui se sont enflammées lorsque le centre australien de Clermont, Peter Betham, a inscrit un essai lors de ce match nul à domicile 20-20 face à Toulouse en 12e journée de Top 14 ce 23 décembre 2018. Mais cela ne suffira pas pour donner la victoire à son équipe…

La rencontre Toulouse-Clermont

Rien ne donnait pourtant favorable à la victoire cette équipe qui agitait les cotes sur les sites de bookmakers comme Unibet avant et pendant la rencontre. Toulouse est en effet alors en retard de quatorze points à la pause et ne profite pas vraiment d’un réel avantage en voyant son équipe vraiment privée de nombreux titulaires. Mais le club parviendra malgré tout à tenir en échec son adversaire sur sa pelouse. Mais ce dimanche 23 décembre, ce sera cependant sur le fil qu’il accrochera le leader Clermont (20-20), grâce surtout à une pénalité à la sirène pour bouleverser tout le public venu assister à ce choc de la 12e journée de Top 14.

L’ASM Clermont Auvergne est donc encore bien en place en dominant de sa 1ere place le classement avec ses 43 pts. Un club performant et assez solide qui a remporté avec le bonus offensif tous ses matches à domicile depuis le début de saison. Un très beau parcours qui lui permet de conserver ses trois points d’avance sur Toulouse classé 2e avec 40 pts, et ce juste avant la dernière journée de la phase aller qui aura lieu le week-end prochain. Il faudra qu’elle compte sur un franc succès à Perpignan pour s’assurer de décrocher le titre honorifique de champion d’automne ; alors que de son côté, Toulouse recevra quant à elle Toulon pour un match qui s’annonce puissant.

Toulouse et Clermont au top du Top 14

Nous pouvons assister à quelque chose qui est synonyme de demi-finales directes, à savoir une perte de terrain dans la course aux deux premières places de la part des Toulousains, comme les Clermontois. Mais on s’accroche et on donne toujours plus du côté de la Rochelle qui est classée 3e avec 37 pts et du Racing 92 avec ses 36 pts. Des résultats qui apparaissent en fait comme une excellente opération pour ces deux clubs qui y croient encore.

On se retrouve en effet devant des clubs qui demeurent ici invaincus depuis fin septembre, et ce, dans toutes compétitions confondues avec neuf victoires et un nul, et qui ont donc prouvé qu’ils disposaient d’une profondeur de banc fort appréciable et prometteuse.

On a pu constater du courage en Auvergne, alors qu’ils étaient privés de plusieurs titulaires qui ont dû être ménagés après deux semaines de Coupe d’Europe. Une mise au repos également programmée en prévision des échéances à venir pour Julien Marchand, Kolbe, Huget, Elstadt, Tekori, Holmes ou encore Guitoune.

Fort de constater cependant que les Toulousains ont cette fois répondu présents. Ce qui n’était pas vraiment le cas lors de leur déplacement du 23 septembre à Montpellier. Tous les joueurs qui ont parié en ligne sur Bwin se souviennent en effet de cette rencontre où le club, profitant d’une équipe largement remaniée, avait subi une déroute flagrante (66-15). Un match qui avait fait couler à l’époque beaucoup d’encre.

Le fabuleux rendez-vous de dimanche

On peut assurément parler d’une très belle affiche-choc et surtout d’une très belle rencontre entre deux clubs puissants. Même s’ils étaient pourtant menés 17 à 3 à la mi-temps, subissant inévitablement de forts impacts, et notamment ceux du centre Apisai Naqalevu, auteur du premier essai (10-3), Toulouse a su garder le moral et surtout la motivation pour redresser la barre.

Dominés également en touche, en perdant quatre en première période, dont une qui a amené le deuxième essai, signé Peter Betham (26, 17-3), les Toulousains encaisseront cependant un point positif sur leur jeu. En effet, on aura pu assister à une tenue en mêlée fermée, jusqu’au remplacement du pilier gauche auvergnat Etienne Falgoux (27), pénalisé à trois reprises.

Pour résumer, on peut dire par exemple que Clermont a eu le tort de ne pas tuer le match, et que Toulouse de son côté a eu raison d’y croire jusqu’au bout. Ce dernier marquera en effet un essai de Matthis Lebel, face à des Auvergnats réduits à quatorze après un carton jaune pour Sébastien Vahaamahina. Un essai sur le fil qui leur a permis de revenir à sept points pour un score de 56.
Suite à une pénalité de Greig Laidlaw (65, 20-10), Romain Ntamack se permettra l’affront et l’audace d’encore plus rapprocher ses compagnons toulousains, qui mèneront alors après avoir eu deux balles pour l’emporter en toute fin de match.

Ils décideront de taper en touche sur la première pénalité, mais ne choisirons pas cette option sur la seconde, préférant assurer un match nul qui aurait presque en fin de compte des allures de victoire, surtout pour certains parieurs ayant misé sur ce résultat final sur des sites de bookmakers comme NetBet ou tous les autres que vous pouvez découvrir chaque jour sur notre portail sportif.

Jusqu'à 100€ remboursés

Profitez de l'offre !