Newcastle a battu Toulon en coupe d’Europe de Rugby

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'offre !

Pour démarrer cette semaine, nous nous intéressons au Rugby et surtout au club de Newcastle qui vient d’enfoncer un Toulon particulièrement indiscipliné en Coupe d’Europe et à domicile le 14 octobre 2018.

Le ciel s’assombrit pour Toulon

Victime d’un temps pas vraiment au beau fixe ces derniers jours, Toulon aurait pu voir une éclaircie qui n’aura finalement pas eu lieu. Alors qu’il est en pleine crise de confiance, le club du RCT s’est encore montré une fois de plus, et de trop, indiscipliné en démarrant sa campagne de Coupe d’Europe de la pire manière qu’il soit donné de le faire ; à savoir en s’inclinant contre Newcastle dimanche au stade Mayol sur un score très serré de 25 à 26 qui provoquera de grandes frayeurs aux parieurs en ligne sur Winamax.

Alors qu’ils sont seulement à la 12e place du Top 14 et surtout, après un début de saison plus que maussade et chaotique rythmé par cinq défaites et seulement deux victoires, les Toulonnais espéraient voir autre chose qu’une défaite hier. Ils avaient la ferme intention de lancer leur saison face aux derniers de Premiership. Mais ce sera finalement un faux pas et un échec qui risque de les perturber un peu.

Mais ce sera cependant, si on souhaite rester objectif, qu’une petite défaite sur le fil. Un échec que Patrice Collazo, l’entraîneur de Toulon, a décidé d’assumer et surtout d’endosser personnellement à la fin de la rencontre. Il expliquera en effet et à cette occasion : « On perd d’un point, le scénario est dur pour les joueurs. La décision de fin de match de prendre la touche et pas la pénalité vient de moi, car on est sur temps fort, l’équipe est sur une dynamique, on a besoin de confiance, ça nous aurait fait du bien. Aujourd’hui, on pourra dire que c’est la faute à Collazo. ».

Il faut dire que Toulon a notamment été sanctionné à plusieurs reprises. Le RCT écopera en effet de 3 trois cartons jaunes adressés à Gros à la 31e, Ikpefan à la 51e et enfin Savea à la 67e. Un club des rouges et noirs qui a fini par jouer en tout pendant une demi-heure…qu’à 14 sur le terrain ! Le club fera preuve d’antijeu et multipliera également les fautes grossières. Mais les supporters restent confiants, bien qu’ils ne cautionnent pas vraiment ce mal récurrent d’indiscipline pour ce groupe qui n’a terminé qu’un seul match depuis le début de la saison, sans pour autant prendre de carton. Collazo pestera cependant à ce moment critique, qui fera trembler les cotes sur les sites de paris en ligne comme Unibet : « Trente minutes à 14, c’est trop, beaucoup trop. ».

Une performance en 2 temps pour le RCT

Il faut dire que le RCT était pourtant si bien parti. Il suffira en effet de 23 petites secondes depuis le coup de sifflet de départ pour voir les joueurs de Patrice Collazo prendre l’avantage, notamment grâce à un Romain Taofifenua plutôt inspiré et surtout opportuniste. En effet, la deuxième ligne, du haut de ses deux mètres, contrait d’entrée la tentative de dégagement du demi de mêlée anglais Micky Young. Il profitera alors ensuite pour récupérer le ballon d’un fabuleux plongeon, histoire de boucler son action en terminant tranquillement dans l’en-but. Ce sera ensuite au tour de la botte de François Trinh-Duc, le demi d’ouverture toulonnais, de permettre à Toulon de mener 10-0 dès la 6e minute de la rencontre, pour la satisfaction la plus totale d’un stade de Mayol en folie.

Mais le plaisir sera de courte durée et la machine finira par s’enrayer assez vite. Le club fera preuve de vraiment peu d’impact en défense. Il associera un enchaînement d’approximations avec de nombreuses fautes grossières qui lui vaudront alors la victoire au final de leur adversaire. Il aura suffi de quelques minutes au club du RCT pour retomber rapidement dans les travers qui irriguent malheureusement son jeu depuis le tout début de la saison.

Une sanction directe et brutale pour Toulon

Un comportement et des actions litigieuses qui verront alors, selon toute logique, une sanction arriver immédiatement. Alors que Newcastle virait en tête à la mi-temps (15-16), les Toulonnais essayaient tant bien que mal d’essuyer les plâtres et parviendront à concrétiser quelques belles actions, par séquences, notamment grâce à des ballons portés. Le club parviendra en effet à se procurer quelques occasions, menant même à un essai de Guilhem Guirado à la 55e. Mais ils seront cependant particulièrement bousculés dans l’ensemble des secteurs de jeu.

On retrouvera un plaquage un peu trop haut de Daniel Ikpefan, parmi les fautes grossières, qui conduira alors à un essai de pénalité et à un nouveau carton jaune à la 50e. Porté par son public dans les tribunes, Toulon mettra du cœur dans le rush de la fin de match, tentant pour l’occasion d’arracher la victoire. Mais ce sera en vain.

Suite à cette nouvelle défaite, le club montre qu’il a du mal à se lancer et s’enfonce progressivement dans le classement et dans la crise, malgré qu’il n’ait jamais manqué le rendez-vous des quarts depuis qu’il dispute la Coupe d’Europe. Une affaire à suivre, mais rien n’est perdu pour vous si vous aimez miser habituellement sur le RCT sur des sites de bookmakers comme NetBet.

Jusqu'à 50€ offerts

Profitez de l'offre !