Le skipper Abhilash Tomy secouru en Golden Globe Race

100€ remboursés premier pari

Profitez de l'offre !

Nous vous proposons de démarrer ce début de semaine avec une actualité autour du Golden Globe Race. En effet, on apprend aujourd’hui que le skipper indien Abhilash Tomy vient d’être secouru. Nous espérons que vous n’avez pas misé sur lui sur ParionsSport cette semaine !

Le skipper indien Abhilash Tomy

Le skipper indien Abhilash Tomy vient d’être blessé sur son voilier, alors qu’il était engagé dans la course autour du monde en solitaire Golden Globe Race. Il vient d’être secouru ce lundi matin (après-midi pour l’Australie) alors qu’il se situait à des milliers de kilomètres de l’Australie. Un communiqué annoncé par la marine indienne. C’est d’ailleurs à travers les réseaux sociaux que l’information sera délivrée puisque l’on pourra tout simplement lire un tweet : « Tomy récupéré sain et sauf », posté par un porte-parole de la marine indienne en référence au skipper. Il faut bien avouer que la situation était plutôt incommodante depuis vendredi, alors qu’il était immobilisé sur sa couchette suite à une très grosse tempête qui ne manquera pas au passage de fortement endommager son bateau.

Abhilash Tomy, qui est également un officier de l’aviation navale indienne, a donc été secouru lundi après-midi par le patrouilleur hauturier français Osiris. Une opération qui se sera déroulée à 2000 milles nautiques, soit environ 3700 km, de l’Australie.

L’AMSA, qui n’est autre que l’Autorité australienne de la sécurité maritime, est l’organisme qui coordonnait donc les secours. Il annoncera que le patrouilleur acheminait désormais le skipper vers l’île Amsterdam dans un communiqué. Il s’agit ici en fait d’un minuscule territoire français du sud de l’océan Indien. Un espace suffisant où il pourra recevoir des premiers soins médicaux d’urgence.

Au départ des Sables-d’Olonne

Pour revenir sur le parcours de ce skipper dans cette compétition, il faut remonter à juillet. Abhilash Tomy est en effet l’un des 17 marins qui ont pris le départ le 1er juillet 2018 aux Sables-d’Olonne. Une participation à cette prestigieuse Golden Globe Race, qui doit durer entre huit à dix mois. Une course à bord de petits voiliers et un challenge difficile à relever puisque ces bateaux sont dépourvus de moyens modernes. Une occasion pour tous de suivre sur les sites de paris sportifs en ligne une course qui reste fidèle à l’état esprit des pionniers de la course autour du monde en solitaire.

Alerte du skipper de Thuriya

Le drame a démarré vendredi 21 septembre, au beau milieu de la journée. Il enverra alors un message aussi laconique qu’inquiétant : « Retourné. Démâté. Sévère blessure au dos. Ne peux pas me lever. ». Il faudra, aux organisateurs de la course, patienter jusqu’à samedi matin pour recevoir un deuxième message du skipper de Thuriya, se montrant cependant un peu plus rassurant qui indiquera alors : « Extrêmement difficile de marcher, peut-être besoin de civière, ne peux pas marcher, heureusement en sécurité à l’intérieur du bateau. Impossible d’atteindre le 2e YB3 (l’unité de messagerie portable Yellow Brick) ou quoi que ce soit. Téléphone satellite hors service. ».

Il est important de signaler que les recherches impliquaient également la marine indienne et le patrouilleur français Osiris. Ces deux secours effectuaient alors, en temps normal et depuis La Réunion, des missions de surveillance des pêches dans l’Indien. Mais hier, dimanche 23 septembre, ce sont deux avions P8 Poseidon, l’un australien, l’autre indien, qui parviendront à survoler Thuriya et a donc l’approcher en premier.

L’Amsa vient d’annoncer il y a quelques minutes de cela que l’Osiris était attendu dans la journée au niveau de Tomy. Phil Gaden, de l’Amsa, expliquera aux journalistes à Canberra : « La situation doit être très difficile à bord. Le voilier est très endommagé. Les Français ont un petit bateau qu’ils peuvent mettre à l’eau pour emmener une équipe sur le Thuriya. ». Quelques heures après l’activation du « code rouge », un communiqué soulignera alors : « Le Centre Australien de Coordination des Opérations de Sauvetage travaille d’arrache-pied pour évaluer et coordonner toutes les options possibles de sauvetage ». Un appel à tous les navires sera alors notamment envoyé par la Défense australienne pour tenter de lui porter secours.

Le Thuriya est en fait une réplique de Suhaili, le voilier à bord duquel Robin Knox-Johnston avait remporté en 1969 le Golden Globe Challenge. Cette course de l’époque est en fait la légendaire première course autour du monde en solitaire et sans escale, dont s’inspire à présent la Golden Globe Race, une compétition appréciée par les joueurs qui aiment particulièrement parier en ligne sur des sites comme NetBet.

Et du côté du Défit Azimut

Nous savons que certains parieurs en ligne s’intéressent également à cette autre course en cours. Vous serez alors soulagés, si vous avez misé sur lui sur Winamax, de savoir que Vincent Riou (PRB) a remporté quant à lui le Défi Azimut ce week-end à Lorient. Il prouve ici qu’il a fait preuve d’une très bonne préparation en prévision de la Route du Rhum qui devrait enflammer encore plus les cotes sur les sites de bookmakers.

Nous sommes à un mois et demi de la Route du Rhum dont le départ est prévu pour le 4 novembre. Mais aujourd’hui, nous nous intéressons à Vincent Riou qui vient de remporter la grande course en solitaire du Défi Azimut, ce week-end à Lorient.

Le skippeur de PRB a ainsi devancé Samantha Davies (Initiatives-Coeur), Yann Éliès (Ucar-St-Michel) et Paul Meilhat (SMA). Il déclarera alors : « On vient ici se mettre dans le stress de la compétition et voir comment vont nos concurrents. Cela permet de bien s’accoutumer aux nuits blanches et de bien se préparer. ».

Jusqu'à 100€ remboursés

Profitez de l'offre !