La saison en C1 commence mal pour Monaco

Jusqu'à 100€ en cash offerts

Profitez de l'offre !

Nous vous proposons de revenir sur le match d’hier, mardi 18 septembre 2018 en championnat de Ligue des Champions. Une affiche entre l’Atlético et Monaco qui se terminera plutôt mal pour l’équipe des Monégasques, au grand damne de ceux qui avaient pariés sur cette équipe favorite sur Bwin.

L’Atlético Madrid était trop fort pour Monaco

On a pu assister à une très belle rencontre ce mardi 18 septembre 2018 dans le cadre du championnat de C1. L’Atlético Madrid d’Antoine Griezmann était bien trop fort pour Monaco, qui s’est donc retrouvé défait d’entrée (2-1), à domicile en Ligue des champions. On voit donc ici une saison commencer plutôt mal pour le club de la Principauté.

Mais il faut bien avouer que l’ASM a fait cependant illusion un court moment, grâce à un Falcao qui s’est alors particulièrement montré à la hauteur. Sans compter que l’équipe parviendra à marquer un but, grâce à Samuel Grandsir à la 18e minute. Mais au résultat de cette rencontre, on a pu également constater que la formation de Leonardo Jardim n’a vraiment plus le talent des champions de France 2017.

Des Monégasques à la traîne

Alors qu’ils étaient déjà bons derniers de leurs poules la saison dernière, les Monégasques n’ont pas arrangé la chose en étant ensuite battus trois fois chez eux à Louis-II. Hier, ils ont donc aligné une quatrième défaite d’affilée à domicile plutôt difficile à digérer, surtout en phase de groupe. Il s’agit donc ici de la cinquième en tout, en comptant la demi-finale 2017 que l’équipe avait perdue contre la Juventus Turin.

Et même si les « Colchoneros » se sont montrés particulièrement en petite forme également de leur côté, il faut savoir qu’ils ont cependant renversé le match juste avant la mi-temps. Et ce sera grâce à Diego Costa qui, alors que l’on entame la 32e minute de la rencontre, sera subtilement servi par Grizou. Il continuera dans sa lancée avec un puissant coup de tête de José Maria Gimenez à la fin de la première période, à la 45e sur corner.

C’est donc un très bon début pour l’Atlético qui remporte ses 4 points en quatre matches et qui réussit son entrée dans cette C1, alors qu’il était plutôt mal parti en Championnat d’Espagne. Un club qui se met à rêver aujourd’hui de disputer la finale dans son tout nouveau stade Wanda.

Griezmann ce héros

Leonardo Jardim a encore beaucoup de travail pour faire progresser son collectif de Monaco qui n’affiche que 5 points en cinq matches en Ligue 1. Il aura également pour mission d’améliorer ses joueurs individuellement. Mais il peut à ce jour rester optimiste, et voir un côté positif avec Grandsir, par exemple, qui a disputé un match prometteur à gauche, malgré quelques bourdes. Il profite également de Jean-Eudes Aholou qui a réussi quant à lui de belles montées. Il pourra compter sur Radamel Falcao qui, malgré le fait qu’il ait été malade à Toulouse (1-1), lui a montré enfin qu’il pouvait disputer un match de haut niveau hier soir. Mais tout cela ne suffira pas, pour le plus grand désespoir de ceux qui avaient misé sur eux sur Unibet.

Si on analyse le match de ce mardi soir, du côté de Monaco, on a pu constater que la charnière Kamil Glik-Jemerson reste toujours à ce jour aussi fragile. On n’a pas vraiment pu profiter vraiment de Youri Tielemans et pu au contraire ne voir que les imprécisions techniques de Kévin Ndoram.

En ce qui concerne le camp adverse, l’analyse est bien plus objective avec du côté de l’Atlético un Griezmann qui a joué comme un chef d’orchestre, en se montrant précis dans tous ses gestes. Il sera toujours démarqué et incisif, et se montrera comme un passeur décisif.

Une seconde période de suspens

On retrouve alors le sélectionneur Jardim incorporer du sang frais en seconde période chez ses Monégasques. Il place alors le jeune et surtout rapide Jordi Mboula. Une équipe en perdition qui sera scrutée par deux anciens de la maison, Didier Deschamps et Thierry Henry, assis côte à côte et dépités de voir que Monaco n’a plus été vraiment dangereux jusqu’à cette tête de Glik qui passera à côté (90+2).

De son côté, Falcao a encore lancé quelques étincelles. On le retrouvera trop ambitieux et personnel en cherchant trop ostensiblement un penalty lors de la 65e et en tirant de loin dans la même minute. Cela aurait pu être une très belle occasion étant donné que l’Atlético se repliait trop, alors que Simeone s’égosillait depuis le balcon du stade, à un point tel qu’on pouvait l’entendre dans l’ambiance plutôt feutrée de la rencontre.

Nous espérons que vous avez misé juste lors de cette rencontre sur NetBet et vous rappelons que ceci n’est que le début d’un long championnat passionnant et plein de prochaines affiches-chocs pour gagner toujours plus sur les sites de paris sportifs en ligne.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'offre !