Aucun droit à l’erreur pour Rudi Garcia et son OM ce soir

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'offre !

C’est la crise du côté du club de Marseille qui doit impérativement compter rapidement sur une victoire pour ne pas sombrer dans les abysses du classement. On pouvait retrouver le visage particulièrement tendu de l’entraîneur de Marseille, Rudi Garcia, sur des photos lors du match de Ligue 1 à Nantes du 5 décembre 2018…et ce n’est pas pour rien.

Si vous pariez en ligne sur des sites comme NetBet, nous ne pouvons que vous conseiller de rester prudent si ce club reste parmi vos favoris lors de vos paris sportifs.

Aucun droit à l’erreur

Aujourd’hui, l’Olympique de Marseille et son coach Rudi Garcia ne doivent absolument pas se manquer contre Strasbourg à partir de 21h05. En effet, c’est l’affiche de ce mercredi 19 décembre 2018 qui compte pour un duel en 8e de finale de Coupe de la Ligue. Mais c’est aussi une rencontre qui risque d’approfondir légèrement la crise que vit le club depuis ces derniers mois.

Et lorsque l’on parle de crise, on peut effectivement parler de ces sept défaites en dix matches et de ces 41 buts concédés en 22 rencontres. Il est incontestable de dire que l’OM dévisse complètement et part en chute libre, même si la Coupe de la Ligue reste cependant un nouveau monde qui commence tout juste à peine pour l’OM. Une compétition qui offre un titre au bout de quatre matches seulement et que le club peut toujours ravir pour redorer le blason.

Et puisqu’il faut faire preuve d’optimisme et surtout prouver au club que rien n’est perdu pour lui, nous sommes en droit de nous rattacher à ce souvenir pendant lequel les Marseillais avaient battu le Racing à l’arraché en début de saison (3-2). Une rencontre pendant laquelle le mental des Phocéens ressemblait encore à celui de la saison dernière alors qu’ils s’étaient courageusement imposés à dix contre onze suite à l’exclusion de Jordan Amavi. Un club qui était alors déjà en difficulté ce 26 septembre, en ayant pris un but à la dernière seconde de Valère Germain, en confiance à l’époque ; un but signant ici son troisième et dernier but cette saison…

Une chance envolée qui devrait revenir

Rudi Garcia devrait-il faire brûler un bâtonnet de sauge blanche dans les vestiaires pour faire partir la poisse et revenir la grinta qui semble bien partie depuis quelque temps ?

En tous cas, Rudi Garcia vient de déclarer son désaccord avec les impressions du moment en expliquant : « Je ne suis pas d’accord, ce n’est pas une équipe qui manque de grinta, pas tout le temps, on a des manques parce qu’on s’est sans doute vus trop beaux par rapport à la saison dernière, mais rien de conscient. Chacun doit se dire qu’il faut retrouver cette attitude, jouer à fond et ne pas se prendre pour d’autres. ».

Mais fort de constater cependant que ces deux derniers mois, son club n’a battu que Dijon et Amiens, à la lutte pour le maintien. Sans compter que tout le monde a pu constater que les Marseillais ont traversé une campagne européenne que l’on peut facilement qualifier de catastrophique avec son tout petit point point sur 18. On peut assurément dire que le club n’a plus vraiment la cote depuis longtemps sur des sites de bookmakers comme ParionsSport.

Steve Mandanda, le gardien pendant onze saisons à l’OM, s’explique également sur cette crise qui n’est pas sa première, en déclarant : « On a pris conscience, sincèrement, même si dans les derniers résultats ça ne s’est pas vu. Ça se voit à nos entraînements, il y a plus d’engagement, d’intensité, je suis persuadé que ça va tourner. ». Avec cette déclaration, il admet à demi-mot que les joueurs ne sont effectivement pas vraiment à leur niveau, ne manquant pas par la même occasion de s’inclure en premier dans le lot.

L’OM au cœur de la tourmente

On peut voir ces dernières semaines une pluie de critiques s’abattre sur le club, ne pas épargner les joueurs, et se concentrer assez souvent sur Rudi Garcia.

Mais, restant optimiste tel un capitaine à bord de son navire qui coule, l’entraîneur reste confiant et assure qu’il n’est pas à court de solutions. Il faut dire qu’il est assez habile pour puiser dans un peu tous les registres de communication, sans vraiment infléchir la chute de son équipe. Il sera même arrivé à employer la méthode du bâton et de la carotte contre les erreurs défensives, n’hésitant pas parfois à même édulcorer certaines contre-performances, avec sa fameuse « première mi-temps de haut-vol » contre Reims (0-0).

À ce sujet, l’entraîneur expliquera : « On peut dire que je fais une communication qui arrange ou qui protège, mais je pense qu’il faut que je les protège. Mais c’est bien que Steve dise que les joueurs sont impliqués. On ne peut pas être à 100% tout le temps, mais moi je suis content de leur investissement, et pas que ces dernières semaines. ». Mais le Vélodrome est à bout de patience et prend cette fois en grippe le technicien qui sera même insulté jeudi dernier, à la fin de la défaite contre l’Apollon Limassol (3-1).

Si vous pariez en ligne sur des sites comme Bwin, nous ne pouvons que vous conseiller de surveiller de près les cotes de cette équipe et faire très attention à vos mises, tout en ne perdant pas espoir de voir ce club, s’il est dans vos favoris, sortir enfin la tête de l’eau pour vous faire gagner une petite somme suite à une cote explosive à cause de sa situation catastrophique, mais peut-être pas si désespérée que cela… Qui sait, c’est Noël et il s’agit donc bien ici d’une période de fêtes incroyable et mystique qui peut faire preuve parfois de surprises et surtout de magie !

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'offre !